oecd-swac

Climat

MAPTA-Climate permet de suivre la durabilité et la résilience des agglomérations urbaines africaines. Il combine des données spatiales nouvelles et innovantes sur les espaces verts, la pollution, les réseaux d’infrastructures et les formes urbaines pour près de 7 200 agglomérations urbaines (de 10 000 habitants et plus) dans 54 pays. Ces données améliorent la compréhension des réalités environnementales fonctionnelles et d'identifier les vulnérabilités actuelles et futures ainsi que les leviers d'action pour un changement transformateur.

Les espaces verts fournissent des services écosystémiques qui renforcent la résilience des villes face au changement climatique et leur durabilité. Ils peuvent atténuer les effets des phénomènes météorologiques extrêmes tels les vagues de chaleur, les fortes pluies, les tempête et  inondations, ainsi que les risques à évolution lente tels la sécheresse, l’érosion des sols et les glissements de terrain. Une analyse du CSAO montre que les espaces verts facilitent la réduction de la pollution atmosphérique dans les agglomérations urbaines d’Afrique. Outre la séquestration et le stockage du carbone, ils contribuent à la qualité de l’eau et à la biodiversité. Ces espaces disparaissent à mesure que les agglomérations urbaines deviennent de plus en plus compactes.

L’indicateur des espaces verts est la fraction d’une agglomération urbaine couverte par des espaces verts. Une valeur de 0,25 signifie que les espaces verts couvrent 25 % de l’empreinte urbaine. La couleur de l’agglomération urbaine représente la valeur de l’indicateur à partir de 2021.

 

ESPACES VERTS

Sources des données

Cet indicateur combine deux sources.  Africapolis fournit les limites spatiales des agglomérations urbaines d’au moins 10 000 habitants et avec moins de 200 m entre les bâtits. La carte WorldCover de l’Agence spatiale européenne (ESA, 2020) montre l’occupation des sols à une résolution spatiale de 10 mètres et utilise des images radar et des images satellites optiques.  La disponibilité des espaces verts dans les villes est la somme de la superficie de trois types de couverture terrestre (km2), les arbres, les zones arbustives et les prairies etc., divisée par la superficie totale de l’agglomération urbaine (km2) selon Africapolis.

 

Télécharger les données (xlsx)

Citation:

OECD/SWAC (2023), “Jeu de données Espaces verts et Forme urbaine”, Cartographier les transformations territoriales en Afrique (CARTA), https://mapping-africa-transformations.org/fr (consulté le JJ-MM-AAAA).

Sur le même thème

Renforcer la résilience des villes africaines face au changement climatique : le rôle des espaces verts

Green spaces can boost the resilience of cities to heat waves, floods, landslides, and even coastal erosion, in addition, to enhancing sustainability by improving air quality, protecting biodiversity, and absorbing carbon

Formes urbaines et changement climatique en Afrique

L'Afrique connaît une transition urbaine et climatique sans précédent ; pourtant, si les conditions sont réunies, des formes urbaines compactes peuvent favoriser la durabilité, la résilience et l'habitabilité dans les décennies à venir